Quota et délai de certification.

image_pdfimage_print

L’atelier informatique s’est réuni le 25 juin et a travaillé sur la vitesse de croissance de la toile de confiance, le quota de certifications disponibles et le délai de certification.

Notre constat : actuellement, la vitesse de croissance est insuffisante pour permettre aux groupes locaux de créer des communautés ayant une taille correcte permettant de faire des gmarchés attractifs.
Au bout de trois ans d’activité, nous voyons déjà des membres quitter la Ğ1, uniquement parce qu’ils n’en ont pas l’usage. Le risque est donc de rester entre militants convaincus, d’autres diraient entre Geeks, compte-tenu du niveau informatique nécessaire à l’utilisation de la Ğ1.

Voici les statistiques des trois premières années de la Ğ1 :

Statistiques annuellesAnnéeMembresFacteur de croissanceEntrées nettes
08/03/1705959
08/03/18176713,0000708
08/03/19217342,2608967
08/03/20325991,4988865

Elles nous indiquent que le facteur de croissance diminue. Si nous maintenons le facteur de croissance de 1,4988 pour les trois prochaines années, nous serons 8750 en mars 2023. Comme il y a 96 départements en France métropole, nous aurions 91 membres par département en moyenne, ce qui est largement insuffisant pour créer des gmarchés dynamiques sur les territoires.

Une des réponses possibles est d’augmenter le nombre de certifications pour les animateurs de groupes locaux qui ont atteint une certaine qualification. Cette qualification peut être une reconnaissance par d’autres animateurs.
Actuellement les seuls statuts connus sont membre ou non membre. Il faudrait introduire un statut “animateur”. Un membre qui souhaiterait obtenir le statut d’animateur devrait obtenir 5 certifications d’autres animateurs et avoir certifié 80 membres. Les animateurs auraient un quota de certification de 200 ou 300 par exemple. (Plus serait-il envisageable?)
Si le quota augmente, mais que le délai de certification ne change pas, ça ne résout pas le problème. Il faudrait donc que les certifications de ces animateurs puissent être validées au rythme de une par jour.

Notre proposition est donc d’introduire ce nouveau statut d’animateur, d’augmenter son quota de certification et de réduire le délai pour que les certifications soient enregistrées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *